Dans un souci de déontologie, je me suis mise en accord avec moi-même pour ne pas publier l'interview dans son intégralité tant que le dernier Newlook sera dans les kiosques (puisque, apparemment, j'ai tout de même une conscience cachée quelque part, l'essentiel pour moi étant qu'elle me fiche la paix). En revanche, ma conscience ne protestera pas si je poste quelque photos prises par la jeune et talentueuse Vanda Spengler, qui est une psychopathe presque aussi accomplie que moi-même (Ce ne sont pas les photos qui ont été publiées dans le journal, mais vous n'avez qu'à l'acheter, après tout. En plus vous aurez les seins de Loana en prime. Que peut-on rêver de mieux, je vous le demande ??)

IMG_5891_copie

Newlook : Vous publiez un roman effrayant, Blood Story, qui se présente comme un docu-fiction sur la téléréalité. Il parait que tout est venu d'un cauchemar.

Moi : C'est tout à fait vrai. ça remonte à 2001 et au premier Loft Story. Le concept m'avait tellement choqué qu'en pleine nuit, j'ai fait un cauchemar épouvantable. Au lieu d'éliminer les candidats en leur faisant quitter l'émission, on les éliminait vraiment.

[...]

Après le cauchemar, vous avez tout de suite eu l'idée d'écrire?

C'était un rêve dégoulinant de sang. Je me suis réveillée en sursaut, j'ai réalisé que mon subconscient m'avait soufflé une idée forte. Je me suis levée aussitôt pour aller chercher un stylo et du papier.

[...]

Il est peuplé de personnages un poil stéréotypés. Des connaissances ou votre imaginaire?

Vous n'allez pas me croire, mais, là encore, il y a quelque chose de troublant. Ces personnages, je les ai inventés de toutes pièces mais, ensuite, je les ai rencontrés pour de bon.

ça fait frémir ça, non?

Moi ça me fait plutôt rire.

Des cauchemars, vous en faites souvent?

Tout le temps. Et pas des petits, je vous le jure. Rien que des productions à gros budget! Je tiens d'ailleurs un "cahier des cauchemars". Ils me débloquent, font sauter mes barrières, me fournissent plein d'idées.

[...]

Susanne, l'héroïne de Blood Story, enfant de la téléréalité, à la fois associale et fragile, c'est vous?

Pas du tout, je ne voulais pas qu'on me retrouve dans cette histoire. D'ailleurs, Susanne n'est pas vraiment l'héroïne. C'est plutôt Christophe, son frère, qui, médecin, sent sa soeur perdue et ne peut rien faire. il va assister à sa descente aux enfers comme, demain, les familles ou amis de ceux qui s'embarquent de plein gré dans ces navires téléréalité de plus en plus loufoques, de plus en plus malsains.

Vous pensez que dans la réalité, on peut en arriver aux folies de votre bouquin?

Je suis sûre que certains y seraient prêts si on les laissait faire.

[...] (Propos recueillis par Frédéric Vocoret)

IMG_5882_copie